Cuisinier

  • Niveau V (CAP-BEP)
Code(s) ROME 
G1602
Autre(s) appellation(s) 
Cuisinier Commis de cuisine
Parcours de la formation 
- Préparatoire : 3 ou 6 mois - Parcours qualifiant : 11 mois - Période d’application en entreprise : 6 semaines - Accompagnement au développement de compétences transverses.
Diplôme ou titre obtenu 
Cuisinier- Titre Professionnel de niveau V du Ministère chargé de l’emploi
Descriptif du métier 
Le cuisinier prépare et cuisine des mets selon un plan de production culinaire, les règles d'hygiène et de sécurité alimentaires et la charte qualité de l'établissement. Il peut cuisiner un type de plats particulier (desserts, poissons, viandes, ...) et peut élaborer des plats, des menus Le cuisinier réalise des productions culinaires et assure leur présentation dans le respect des normes d'hygiène et de sécurité dans le but de satisfaire une clientèle. Sa prestation est le faire-valoir de la prestation réalisée par ses collègues de la salle et contribue à véhiculer une image positive de l'entreprise. Il met en œuvre une organisation rationnelle de son travail et applique les techniques culinaires adaptées à la réalisation des entrées, des plats chauds, des légumes et de la pâtisserie. En fonction de la recette ou de l'effet recherché, le cuisinier identifie les épices, les aromates et les condiments et assaisonne les préparations. Il contrôle leur qualité gustative, les dresse à l'assiette ou au plat en accordant un soin particulier à la décoration et à la netteté des présentations. En fonction de la taille de la structure, il réalise tout ou partie de la prestation. Le cuisinier peut assurer la conception des menus et de la carte, l'élaboration de nouvelles recettes, l'achat et le stockage des denrées, le conditionnement et la distribution de la production ou y participer. Il travaille seul ou en équipe sous la direction d'un supérieur hiérarchique. Le cuisinier sera éventuellement amené à superviser un personnel moins expérimenté.
Lieux d'exercice et circonstances habituelles de travail 
L'activité de ce métier s'exerce au sein de restaurants traditionnels, gastronomiques, à thème, de restaurants d'entreprise ou de collectivité, d'entreprises alimentaires, en relation avec différents intervenants (chef cuisinier, fournisseurs, services d'hygiène, ...), parfois en contact avec les clients. Elle varie selon le mode d'organisation (restauration directe/différée, liaison chaude/liaison froide, ...) et le type d'établissement (restaurant traditionnel ou de collectivité, industrie, ...). Elle peut s'exercer en horaires fractionnés, en soirée, les fins de semaine, les jours fériés et être soumise à des pics d'activité (« coup de feu »). L'activité s'effectue en zone à température élevée et implique la manipulation de plats chauds et d'outils tranchants (couteaux, hachoirs, ...). Le port d'une tenue professionnelle (veste de cuisine, toque, tablier, chaussures de sécurité, ...) est exigé.
Aspects fonctionnels et médicaux 
• Bonne condition physique et une bonne résistance au stress : capacité à s'adapter aux variations des flux d'activité. • Piétinement, station debout prolongée : ne pas avoir de problèmes de dos ou circulatoires importants. • Activité en zone chaude. • Port de charges lourdes. • Rythme de travail intense et décalé.
Conditions d’accès 
  • Orientation sur décision de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées
  • Conditions particulières à vérifier auprès de chaque établissement
  • Visite d'accueil préalable possible
Rémunération 

Pendant votre stage de formation, vous bénéficiez d'une rémunération. Elle vous est versée par la Région.

Son montant varie entre 644 euros et 1 932 euros nets par mois, en fonction de vos emplois précédents.
En savoir plus

Lieux de formation

Prochaine(s) session(s) :
02/09/2019
Places disponibles:
6
Rechercher un centre, une formation une prestation d'accompagnement