Préparateur(trice) – Monteur(euse) – Piqueur(euse) en maroquinerie industrielle

  • Niveau 3 (CAP-BEP) - anciennement niveau V
Code(s) ROME 
H 2401 – H2414
Autre(s) appellation(s) 
Opérateur(trice) de préparation en industrie du cuir et autres matériaux souples, Préparateur(trice) de finition, pareur(euse) en industrie du cuir
Parcours de la formation 

Préparatoire :
• Vérifier le projet
• Ré-entraîner les capacités
• Acquérir les pré-requis nécessaires pour poursuivre la formation envisagée
- Parcours qualifiant :
• Titre professionnel Piqueur en Maroquinerie
 Activité 1 : Réalisation du piquage à plat de pièces et sous-ensembles de maroquinerie
 Activité 2 : Réalisation du piquage en forme de sous-ensemble de maroquinerie
• Titre professionnel Préparateur-Monteur en Maroquinerie
 Activité 1 : Réalisation sur machines de la préparation de morceaux d’articles de maroquinerie
- Activité 2 : Réalisation du travail de table sur des morceaux et sous-ensembles d’articles de maroquinerie
- Période d’application en entreprise : 8 semaines
- Accompagnement au développement de compétences transverses.

Diplôme ou titre obtenu 

Préparateur(trice) – Monteur(euse) – Piqueur(euse) en maroquinerie industrielle Titre professionnel de niveau V homologué par le Ministère du Travail.

Descriptif du métier 

Le(a) Préparateur(trice)-Monteur(se) et/ou Piqueur(se) en Maroquinerie désigne en général l’artisan ou l’ouvrier d’atelier qui fabrique ou participe à la fabrication en série d’articles de maroquinerie de poche tels que porte-monnaie, portefeuilles et sacs en toutes matières.
Sont réalisés les activités suivantes en industrie :
- En tant que préparateur-monteur :
• Coupe et préparation des pièces de toutes matières, réalisation de l’assemblage-montage d’éléments par collage.
- En tant que piqueur :
• Réalisation de l’assemblage par piquage des pièces

Lieux d'exercice et circonstances habituelles de travail 

En atelier industriel au sein de PME-PMI, sous-traitantes de grandes enseignes.
Plus rarement, des emplois « artisanaux »
• Le travail s’effectue à partir d’instructions données par un responsable, ou selon un descriptif opératoire écrit sous forme de fiche technique. Les rythmes de travail sont dictés par la production, et le travail peut être partiellement posté.
• Le travail à la machine à coudre est fréquent et souvent sur des périodes continues. Les pièces à fabriquer sont approvisionnées manuellement, à disposition sur chariot ou en caisses, souvent en paquets, représentant la commande en cours.
• Suivant la taille de l’entreprise, peut être en situation de poly-compétences sur la réalisation du produit ou en travail posté pour du travail de grande série.

Aspects fonctionnels et médicaux 

• Bonne gestualité
• Stations assis debout
• Bonne acuité visuelle

Conditions d’accès 
  • Orientation sur décision de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées
  • Conditions particulières à vérifier auprès de chaque établissement
  • Visite d'accueil préalable possible
Rémunération 

Pendant votre stage de formation, vous bénéficiez d'une rémunération. Elle vous est versée par la Région.
Son montant varie entre 644 euros et 1 932 euros nets par mois, en fonction de vos emplois précédents.
En savoir plus

Lieux de formation

Prochaine(s) session(s) :
01/04/2020
Places disponibles:
sur désistement
01/04/2021
Places disponibles:
3
Rechercher un centre, une formation une prestation d'accompagnement