Conseiller en Insertion Professionnelle

  • Niveau 5 (BTS, Bac+2) - anciennement niveau III
Code(s) ROME 
K1801
Autre(s) appellation(s) 
Conseiller en insertion professionnelle Chargé de relations entreprises Conseiller en insertion sociale et professionnelle Conseiller emploi formation Chargé d'accompagnement social et professionnel Chargé de projet d'insertion professionnelle Accompagnateur socioprofessionnel
Parcours de la formation 

- Parcours qualifiant : 12 mois
- Période d’application en entreprise : 3,5 mois
- Accompagnement au développement de compétences transverses.

Diplôme ou titre obtenu 

Titre professionnel de - niveau 5 Conseiller en Insertion Professionnelle - homologué par le Ministère du Travail.

Descriptif du métier 

Le Conseiller en Insertion Professionnelle favorise par des réponses individualisées l’insertion sociale et professionnelle de jeunes et adultes en prenant en compte les dimensions multiples de l’insertion : emploi, formation, logement, santé, mobilité, accès aux droits...
Son action vise à les aider à construire et à s’approprier un parcours d’accès à l’emploi et à surmonter progressivement les freins rencontrés.
Afin de favoriser les interactions entre les publics et leur environnement socio-économique, il s’appuie sur ses connaissances du bassin d’emploi, du marché du travail, de l’offre de formation, des dispositifs et des aides.
Il travaille en équipe, en réseau et dans un cadre partenarial avec des structures et des acteurs de son territoire d’intervention qu’il a identifiés.
Le CIP accueille les personnes individuellement ou en groupe et facilite leur accès à des informations concernant l'emploi, la formation et les services dématérialisés. Il appréhende la personne dans sa globalité et analyse ses besoins. Il identifie ses atouts, ses freins, ses motivations et ses compétences pour élaborer avec elle progressivement un diagnostic partagé de sa situation.
Afin de favoriser les interactions entre les publics et leur environnement socio-économique, il s'appuie sur ses connaissances du bassin d'emploi, du marché du travail, de l'offre de formation, des dispositifs et des aides. Il travaille en équipe, en réseau et dans un cadre partenarial avec des structures et des acteurs de son territoire d'intervention qu'il a identifiés. Il rend compte de son activité à sa structure et aux prescripteurs et en assure le traitement administratif à l'aide d'outils bureautiques et numériques.
Afin d'accompagner les personnes vers l'emploi, le CIP définit avec elles lors d'entretiens individuels centrés sur la personne, des parcours d'insertion adaptés à leurs projets, leurs ressources et leurs besoins. Ces parcours sont structurés en étapes que le CIP réajuste en fonction de la progression effective des personnes et des évolutions de l'environnement socio-économique. Il les suit dans la réalisation de leurs parcours en utilisant les services numériques adaptés et contribue à la levée des freins rencontrés. Il conçoit, prépare et anime différents ateliers sur des thèmes liés à leur parcours d'insertion. Le CIP analyse régulièrement sa pratique afin de la faire évoluer.
A partir de l'analyse de son territoire et dans une démarche projet, il prend contact avec des employeurs pour développer des modes de coopération. Il aide et conseille des employeurs pour le recrutement et l'intégration de différents publics depuis l'analyse du besoin jusqu'à la mobilisation des mesures et prestations adaptées. Il définit des modalités de collaboration avec les employeurs et contribue à l'insertion durable des publics dans l'emploi. Il inscrit ses actes professionnels dans une démarche de développement durable.
Le conseiller en insertion professionnelle inscrit ses activités dans les missions de sa structure et respecte les principes éthiques du métier.
Suivant son contexte de travail, il peut se spécialiser dans un champ spécifique de l'insertion. Autonome dans le déroulement de ses interventions, il est placé sous la responsabilité hiérarchique du directeur de la structure ou du chef de service.

Lieux d'exercice et circonstances habituelles de travail 

Il intervient dans les locaux de son organisme et selon ses missions dans ceux des partenaires ou en entreprise.
Le CIP est en contact principalement avec le public de sa structure (jeunes, travailleurs en situation de handicap, demandeurs d'emploi, salariés, cadres, seniors, bénéficiaires des minima sociaux, personnes sous main de justice...). Il travaille seul ou en équipe et entretient des liens permanents avec les acteurs locaux de l'insertion sociale et professionnelle.
Ses interventions s'effectuent dans le cadre d'horaires généralement réguliers.

Aspects fonctionnels et médicaux 

Contre-indications :
- Cécité totale
- Surdité profonde non appareillable
- Mutité
- Troubles psychiatriques non stabilisés
Toute autre déficience compatible avec l’exercice du métier est admise, sous réserve d'étude du dossier médical.
Une visite préalable avec l'ergothérapeute peut être programmée pour étudier les aménagements nécessaires au suivi de la formation.

Conditions d’accès 
  • Orientation sur décision de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées
  • Conditions particulières à vérifier auprès de chaque établissement
  • Visite d'accueil préalable possible
Rémunération 

Pendant votre stage de formation, vous bénéficiez d'une rémunération. Elle vous est versée par la Région.

Son montant varie entre 644 euros et 1 932 euros nets par mois, en fonction de vos emplois précédents.
En savoir plus

Lieux de formation

Prochaine(s) session(s) :
03/06/2024
Places disponibles:
12
Rechercher un centre, une formation une prestation d'accompagnement